Aller au contenu

Parution d’un récit: La vive douleur d’être née

21 juin 2015
par carmen.robertson

Je suis très heureuse de vous annoncer la parution d’un récit d’enfance écrit sur un mode poétique. Eh oui! Tout juste après le lancement de mon dernier roman, je récidive. Mais n’allez pas croire que je suis hyper productive. Il s’agit d’une œuvre dont l’essentiel est écrit depuis 2010, dans le cadre de ma maîtrise en création littéraire, et à laquelle je viens de mettre une dernière main.Untitled

De quoi ça parle?

La mort de mon père m’occasionna un double choc : la perte d’un être qui m’était cher, du pilier de la famille, bien entendu, mais aussi la prise de conscience aiguë de la perte de l’enfance. Déjà ébranlée par ma récente séparation, ce retour à l’église paroissiale, témoin de tant d’étapes de mon enfance et de ma jeunesse, ouvrait une brèche vertigineuse et le désir de la colmater en retrouvant l’enfance perdue. Je repars donc sur les traces de ce temps béni, de ses moments d’éblouissement tout comme de ses manques et de ses blessures, comme si je pouvais recoudre ensemble ces temps de ma vie apparemment irréconciliables.

Ce qu’en ont dit deux écrivains reconnus

« Ce récit est un voyage d’âme beau et touchant, souvent savoureux dans sa phrase ample. » Anne Peyrouse

« L’emploi judicieux des adverbes et des adjectifs permet au texte de couler comme une eau de printemps que nous buvons pour en goûter la subtile saveur. Il y a chez cette auteure une grande force d’évocation […] » Alain Beaulieu

L’aventure de l’autoédition

En parallèle de ma collaboration avec un éditeur traditionnel pour le volet roman de mon travail d’écrivaine, j’ai décidé de vivre l’aventure de l’autoédition pour ce récit. Ce qui signifie que je fais paraître l’œuvre sur une plateforme numérique, celle de Lulu.com, qui compte de nombreuses années de production d’œuvres autoéditées. La vive douleur d’être née pourrait éventuellement se retrouver en bibliothèque, mais vous ne le trouverez pas en librairie.

Comment se procurer le livre

L’œuvre bénéficie pour le moment de trois points de vente. Cliquez sur les liens pour les modalités.

En format papier :

Dans la boutique virtuelle de Lulu.com (19,95 $* plus taxe et expédition)

Auprès de l’auteure : carmen.robertson@videotron.ca ou cliquez sur le bouton

 https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=LB7N7PCJMHJH2
Sur le site de Kobo  (9,95 $* plus taxe)

L’œuvre pourra éventuellement être en vente sur Amazon et d’autres points de vente en ligne. Je vous tiendrai au courant.

Vous retrouverez tous ces renseignements sur la page Publications de mon blogue.
Merci de faire suivre ce message à des personnes de votre réseau que ça pourrait intéresser.

Nouvelle publication

1 mai 2015
par carmen.robertson

Quel bonheur la sortie d’un roman qu’on a porté durant de longs mois, voire des années. Le 8 avril 2015, paraissait Les blessures du silence. J’en suis toute désemparée, car contrairement à un bébé de chair, le bébé de papier est aussitôt donné en adoption. Heureusement, le prochain m’occupe et m’habite.

Belle initiative de l’Uneq

25 octobre 2013
par carmen.robertson
Peggys's Cove par gros temps

Je tiens à lever mon chapeau à cette initiative de l’Uneq qui met à la disposition de ses membres cet espace de dialogue avec les collègues et lecteurs. J’ose espérer que ces fenêtres sur les auteurs et leurs oeuvres saura servir la cause du livre.